Etape N°18 : labastide Marnhac - Montcuq

Nous avons eu un bel orage pendant la nuit- Quel plaisir avec René d'admirer les éclairs au bord de la fenêtre !

C'est la première fois depuis que nous faisons les chemins que nous partons avec les ponchos.

La pluie est presque bienvenue car la température a nettement baissée.


Nous retrouvons nos jolis sentiers et une éclaircie  et voila c'est à mon tour de m'échapper...


René a beaucoup d'intérêts  pour  les Caselles et les chapelles....

... et moi j'ai une préférence pour les fleurs ( chacun son truc)

Un abri pour pèlerin...

C'est l'heure du casse-croûte...


 

Après notre sieste quasi quotidienne, nous partons pour Montcuq notre étape du jour. 

 

Nous apprécions une bière pression bien fraîche.

 

Nous avons le temps de visiter cette cité d'origine romaine avec

sa tour donjon que nous apercevions de loin.

 

Notre hébergement est en chambre d'hôtes, tous les gîtes pèlerins étaient complets en cette saison estivale.

 

Nous logeons chez Brigitte et Pascal Aubert

"Maison Saint-Privat" dans le centre de la ville.


Etape N°19 : Montcuq - Durfort-Lacapelette

Aujourd'hui, l'étape est longue. Problèmes d'ampoules et mal aux pieds nous imposent à faire un choix.

Soit, nous tentons de continuer à marcher en risquant de ne pas finir ou soit nous nous ménageons un peu pour terminer la dernière étape plus tranquillement. 

Nous décidons d'appeler la malle postale pour réduire l'étape. Nous nous rendons donc à peu près à la moitié du parcours en voiture jusqu'à Lauzerte ( très belle cité médiévale) et nous continuons le reste à pied.

 

 

 

Nous marchons depuis Lauzerte et nous sommes heureux d'avoir fait le bon choix. En effet, après avoir quitté la cité, nous avons attaquer une longue montée difficile.

 

Nous sommes partis sous la pluie et la terre est collante.

 

Contents d'arriver à la cime de la côte...

 

Nous apercevons Lauzerte au loin.


Sur le parcours, nous découvrons un magnifique pigeonnier.

Nous attendons une éclaircie car aujourd'hui le temps est très instable - Au bord de la route, nous décidons de pique-niquer dans un pré.

Nous savourons les tomates sans sauce.( Pas besoin)

Achetées le matin au marché à Lauzerte chez un maraîcher bio

 

Nous trouvons sur le parcours beaucoup de culture de fruits : brugnons, pêches, prunes.

 

Difficile de résister à l'envie de les "charparder"...

 

Nous arrivons tôt dans l'après-midi au gîte : 

 

"Le pigeonnier du figuier Haut" à Durfort Lacapelette.

 

Nous sommes bien accueillis par la propriétaire des lieux.

Le gîte est correct à part que nous n'avons pas de toilettes.

( W.C. bouchés ) 

En dédommagement, nous avons droit à l'apéritif.


Etape N°20 : Durfort Lacapelette - Moissac

C'est notre dernière étape pour 2017 et nous n'avons que 14 km à parcourir. Difficile d'imaginer que demain nous serons chez nous.

Nous sommes heureux de découvrir MOISSAC à l'arrivée, mais aussi tristes de finir les chemins pour cette année.

 

 

Au début, le parcours est un peu monotone : nous marchons sur un petit sentier qui longe la route.

 

Puis nous prenons un petit chemin près d'un ruisseau et nous découvrons que la prêle est partout autour de nous. 

 

Ce n'est pas la plus belle étape des chemins.

 

Nous accélérons la marche car nous devons arriver à MOISSAC avant midi pour récupérer le voiture de René dans un camping.

 


C'est au tour du sac à dos de se retrouver pot de fleurs en compagnie des chaussures...

 

Nous arrivons à MOISSAC et nous récupérons le véhicule.

 

Un dernier casse-croûte au bord du Tarn et nous allons à

notre gîte : ULTREIA près de la gare.

 

Surprise sur la terrasse, je retrouve mon salon de jardin...

 

Ensuite, nous partons à pied pour visiter la magnifique 

Abbaye Saint-Pierre 

 

Nous avons trouvé un restaurant à coté de l'Abbaye et nous savourons notre coupe de champagne ( petit rituel comme l'année dernière à CONQUES pour notre dernière étape de 2016)

Fin 2017 - suite des chemins en été 2018