Le bonheur est aussi dans le jardin.

 

 

Le jardinage est un merveilleux passe-temps : c’est un moment de détente absolu.

Je vois le jardin comme une création. J’en suis la créatrice. Je sème, j’organise, je joue à la paysagiste. C’est un tableau. Je m’assois au milieu et cela me procure une profonde sensation de bien-être. 

Je ne cherche pas à faire parfait, bien aligné, ce n'est pas le but.

 

Les plantes d'intérieur aussi me procurent beaucoup de bonheur.

 

Dernièrement, j'étudie le "Grand Jardin des Plantes Sauvages" : 

notre NATURE immensément riche.

 

J'ai adhéré à l' association "Les plantes du chemin au jardin" pour les connaître, les identifier, découvrir leurs bienfaits nutritionnelles et médicinales. 

 

Image du Blog mariecha.centerblog.net

l'olivier pensant...


Le 17/07/2016

 

Quelques préférées : la liste est longue...


Le 16/07/2016

 

La lysimaque

Une plante que je n'ai pas eu besoin d'implanter.chez moi car elle aime les lieux humides.

Elle est présente sur les berges de l'étang pour mon plus grand bonheur. Je la trouve jolie avec ses fleurs jaunes en étoiles.


Le 15/07/2016

 

J'aime jardiner : cela fait partie de mon bonheur


Le 14/07/2016

 

La reine des prés (Filipendula ulmaria)

  • Comme je l'ai dit précédemment, j'aime introduire chez moi des fleurs sauvages.

 

Une que j'apprécie particulièrement est la reine des prés.

 

Elle est fleurie depuis une semaine et les sens sont en éveil :

  • Un régal pour les yeux : les fleurs de couleur blanche un peu "champagne"  sont très belles.
  • et l'odorat : la plante exhale un fin parfum agréable.

A l'époque celtique, les druides la considéraient parmi les plantes les plus sacrées.

 

◊ La reine-des-prés (Filipendula ulmaria) est une plante herbacée vivace dont les tiges atteignent plus d'un mètre de hauteur. Elle fait partie de la famille des Rosacées.

 

On lui donne aussi les noms de  : Spirée ulmaire, Ulmaire, Filipendule ulmaire, Barbe de chèvre ou de bouc, Pied de bouc, Herbe ou fleur aux abeilles (elle est très mellifère), Belle des prés, Vignette, Ormière, Herbe du pauvre homme...

 

◊ Elle habite les lieux humides, particulièrement les bords des cours d’eau et les fossés bordant chemins et prairies. Elle apprécie les prés humides d’où son nom de reine des prés...

 

◊ Le parfum suave et aromatique qu’exhale la plante la faisait jadis employer pour parfumer la bière, l’hydromel, ou le vin, auxquelles elle communiquait une très fine saveur de malvoise, ce célèbre vin grec au goût de Muscat.

 

Elle passait pour être sudorifique, cordiale, vulnéraire et détersive autrefois, mais elle ne semble pas avoir était utilisée par les Anciens, et fort peu par les médecins du XVIIé et XVIIIé siècle.

 

◊ C’est seulement vers 1850 que ses propriétés antirhumatismales et diurétiques ont été remises en lumière par l’abbé Obriat, un curé de Haute-Marne qui fit connaître les succès qu’il en avait obtenus dans le traitement des hydropisies...

Teissier, médecin de l’Hôtel-Dieu de Lyon, ayant eu connaissance de ses succès, se livra à des expériences qui démontrèrent à l’évidence les propriétés  particulièrement diurétiques de la plante....

 

◊ En écrasant une pincée de fleurs ou de feuilles, on perçoit une franche odeur de salycate de méthyle. L’huile essentielle élaborée par la plante en contient ainsi que de l’aldéhyde salicylique qui constituent en grande partie l’action salutaire de la Reine des Prés... On a chimiquement montré qu'elle contenait des glucosides, de la gaultérine, de la spiréïne, de l'héliotropine, de la vanilline et de l'acide salicylique. C'est une aspirine végétale !

 


Le 24/06/2016

Ce matin, je vous présente une plante que j'aime beaucoup : la vipérine commune.

Les fleurs ont des belles couleurs : rose , violet, bleu vif. Je l'ai planté il y a 2 ans chez moi. 

Petit à petit, j'introduis des plantes sauvages sur mon terrain.

Ci-dessous, photos et caractéristiques.

Vipérine commune (Echium vulgare)

◊ La vipérine commune ou Echium vulgare est une plante bisannuelle, parfois vivace, qui pousse dans les lieux secs et    

   dégagés. Elle appartient à la famille des boraginacées

   Echium vient du mot grec "echion" qui désignait dans l'Antiquité plusieurs Boraginacées.

   Echion dérive d'ekis qui signifie vipère.

   En effet, les corolles à lobes inégaux de la Vipérine ressemblent vaguement à des mâchoires ouvertes et les étamines  

   qui en dépassent rappellent   la langue d'un serpent, son inflorescence se love un peu comme un reptile.

   Autrefois, en raison de son aspect et en application de la théorie des signatures, on utilisait cette plante pour soigner les

   morsures de vipère…sans succès bien entendu!

   

◊ Autres noms : Herbe aux vipères, Herbe à la couleuvre, Dragon, Langue d'oie...

     
◊ De juin à septembre, la plante porte de belles fleurs décoratives disposées en cymes, elles-mêmes réunies en un long épi.
   Leur couleur varie du rosé au bleu-violacé suivant leur âge et leur corolle est en forme de tube courbe terminé par

   5 lobes ; les étamines la dépassent largement ainsi que le style du pistil.

 

   La vipérine peut atteindre 1,50 mètre de haut. Elle est entièrement couverte de poils rudes et un peu piquants.

   Sa solide tige érigée, de 50 à 100 cm de haut, est couverte de sortes de boutons blancs ou bruns d'où partent des poils.
   Les feuilles sont entières, étroites et allongées, munies d'un pétiole vers le bas de la tige, sessiles plus haut.
 

◊ L'attirance des abeilles, bourdons et papillons pour cette plante est exceptionnelle. Elle leur fournit un abondant

   nectar pendant plusieurs semaines consécutives. Un hectare de vipérine fournit 300 à 400 kg d'un excellent miel.


  La Vipérine commune est simplement dépurative, et ses fleurs séchées calment la toux.

    Les sommités fleuries écrasées, appliquées en emplâtre sur le mal blanc et les panaris donnent de bons résultats.


◊ La plante contient de l'échiine: poison paralysant du système nerveux comme le curare.

◊ Une infusion de ses graines donnerait beaucoup de lait aux jeunes mères et chasserait, dit-on, toutes les mélancolies

 

Image du Blog mariecha.centerblog.net

Journée Sophro-botanique

Télécharger
journee sophro-plantes.pptx
Présentation Microsoft Power Point 3.7 MB

Evolution du jardin

Petits pois - fraises et pommes de terre


Première cueillette de fraises


Début de la saison jardinage

 

 

 

 

Les fraises commencent à fleurir. ( un bon désherbage à la fin de l'hiver pour aider la croissance)

 

J'ai choisi les gariguettes car elles sont fermes et très parfumées.

 

Que du bonheur !!!


 

 

Les petits pois sont bien sortis.

 

Ils sont dans la serre. Pour deux raisons :

 

- pour les protéger des prédateurs (les oiseaux).

En effet, cela fait 2 ans de suite qu'au moment de récolter les cosses - les oiseaux s'attaquent à mes petits pois... 

 

- pour activer la pousse - ils sont plus en avance dans la serre.



Les pommes de terre pointent leur nez...


Le saule pleureur (Salix babylonica)

J'aime particulièrement le saule pleureur au printemps.avec ses petites feuilles jaunes.

Cet arbre d'ornement est magnifique au bord de l'étang avec ses branches qui retombent dans l'eau.

ci-dessous le lien pour tous renseignements sur ce magnifique arbre :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Saule_pleureur

 


Le cactus de noël ou schlumbergera ou...épiphyllum


L'Aloé Vera

Quel bonheur de la contempler tous les jours dans la maison (en hiver à cause du froid dans notre région) sinon elle reste de mai à septembre dehors.

 

Sur le site ASCSA dans rubrique "CONSEILS - PRATIQUES", vous allez découvrir cette plante extraordinaire.

 

Plante miracle ou médecine de Dieu



Première sortie botanique de l'année


 

 

 

Très heureuse d'être présente à la première sortie botanique de l'année.

C'est toujours avec grand plaisir de se retrouver et de découvrir ou redécouvrir de nouvelles plantes sauvages.

 

Nous prenons le temps d'observer la nature.

 

L'article ci-dessous de la Montagne nous informe des différentes plantes rencontrées avec plusieurs semaines d'avance.

 

Nous apprenons toujours à chaque sortie de nouvelles informations.

 



Mes amours de plantes

J'adore planter, semer, faire des boutures.

L'hiver, le jardin étant en sommeil, je bichonne mes plantes d'intérieur.

Cela me permet d'avoir du vert à l'intérieur de ma maison.

Je ne peux pas me passer de verdure.

J'apprécie beaucoup de les voir tous les jours autour de moi.

Le printemps et l'été : beaucoup vont à l'extérieur.

Je les rentre l'hiver pour mon plus grand bonheur...

 


L'azolla (petite fougère d'eau)


L'azolla est une petite fougère d'eau  (Originaire d'Amérique du Sud).

Elle a été introduite en Europe au 19ème siècle dans des jardins botaniques et des aquariums d'où elle s'est échappée.

 

Elle est invasive et demande une grande attention surtout l'été, période à laquelle

elle se propage très vite.

 

De couleur verte à la saison chaude, elle devient rouge en hiver.

 

Marc en fait la cueillette en toute saison ( avec le sourire...)

 

Et moi, je la récupère pour le jardin.

C'est un bon engrais vert gratuit.

 

 


Les trois amis de l'hiver par Zhao Mengjian

 " Les trois amis de l'hiver" incarnent à eux trois les vertus de persévérance, d'intégrité, et de modestie.

En Chine, l'association de ces 3 plantes résistantes au froid symbolise le soutien mutuel des hommes de bien et l'amitié qui les soudent face aux défis de la vie. 

 

Le pin : toujours vert même en hiver, symbole de longévité, de sagesse.

Le bambou : est un ami de l'hiver, il est flexible, solide, résistant au froid,

symbole de force.

Le prunus : symbole de vie et de beauté

 

Ci-dessous galerie de photos de bambous en hiver - Que du BONHEUR !

Photos de ma soeur @nikowa du blog "le paradis de Pierrot"


L'olivier crétois de Vouves

Lien en cliquant sur l'image


Olivier du Pont du Gard

Cet olivier est né en l'an 908

Il mesure 5 m de circonférence de tronc. 15 m de circonférence de souche.

Il a vécu jusqu'en 1985 dans une vallée aride et froide d'Espagne. Il a été planté le 23 septembre 1988 dans le décor prestigieux du Pont du Gard.

 

C'est un honneur pour moi d'être photographiée au pied de ce magnifique arbre.


Araucaria ou désespoir des singes

  (photo de mon jeune plant)

L’araucaria du CHILI (Araucaria araucana) est une espèce de conifères de la famille des Araucariaceae originaire de la Cordillère des Andes. Il est présent dans les régions de BIOBIO et ARAUCANIA au CHILI et au Neuquen en ARGENTINE .  C’est l’arbre national du CHILI. Il est parfois appelé désespoir des singes.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Araucaria_du_Chili

Mon Jardin - Mon Bonheur